Que faire en cas de risque d’avalanche ?

Chaque année, des centaines de personnes sont ensevelies sous des avalanches. Des destinations de sports d’hiver aussi fréquentées que les Alpes n’échappent pas à ces drames parfois mortels. Et bien que le risque d’avalanche ne puisse jamais être réduit à zéro, des mesures de prévention permettent heureusement de le limiter. Que faire si vous vous retrouvez malgré tout pris dans une avalanche ? Découvrez ici comment augmenter sensiblement vos chances de survie moyennant la bonne préparation, l’équipement adéquat et quelques conseils.

Une bonne préparation est vitale

Conseils risque d’avalancheSoyez conscient du risque d’avalanche et évitez toute imprudence inutile !

  • Restez sur les pistes balisées.
  • Évitez les zones qui viennent de subir un dégel ou de mauvaises conditions météorologiques.
  • Évitez les pentes planes et dégagées.
  • Tenez compte des panneaux d’avertissement.
  • Vérifiez les conditions météo et écoutez les bulletins d’alerte d’avalanche.
  • Suivez un cours de préparation aux avalanches.
  • Ne faites du hors-piste qu’accompagné d’un expert.
  • Avertissez quelqu’un de la piste que vous allez emprunter.

Équipez-vous correctement !

Portez un casque et un système de détection. Une balise ARVA (appareil de recherche de victimes d’avalanche, ou DVA, détecteur de victimes d’avalanche) donne votre position sous la neige en émettant des signaux radio. Un sac ABS ou sac airbag se gonfle en cas d’impact. Il vous évite d’être totalement enseveli sous la neige. Une sonde vous permet de déterminer l’épaisseur du manteau de neige. Et une petite pelle est pratique pour vous dégager.

Adoptez les bonnes réactions en cas d’avalanche

  • Pendant l’avalanche :
    • essayez de gagner au plus vite la surface de la coulée de neige ;
    • accrochez-vous à un arbre, un roche… ;
    • allégez-vous au maximum : jetez tout le matériel superflu (skis, bâtons, …), à l’exception de votre sac ABS ;
    • grandissez-vous au maximum : par des mouvements de nage, essayez de rester à la surface de la coulée de neige. Vous aurez ainsi plus d’espace libre même si vous vous retrouvez enseveli.
    • Sous la neige immobilisée :
      • adoptez une position fœtale et créez une poche d’oxygène autour de vous ;
      • essayez de garder la bouche et le nez dégagés ;
      • respirez calmement pour ne pas gaspiller votre énergie ;
      • faites pipi dans vos vêtements : vous saurez ainsi de quel côté se trouve la surface. Et les chiens d’avalanche ont l’odorat très fin …

Pensez aussi à bien vous couvrir avec une bonne assurance sports d’hiver ! Vous n’aurez plus à vous soucier des frais liés à votre recherche ou à un rapatriement médical.