Rouler à vélo en hiver : voici nos conseils pratiques

Néerlandais

Les températures sont passées sous la barre du zéro degré, les routes sont recouvertes du tant redouté verglas et les jours se raccourcissent : autant de raisons qui, selon vous, sont suffisantes pour laisser votre vélo bien au chaud à la maison. Toutefois, les mois hivernaux ne doivent pas proscrire l’utilisation de votre fidèle destrier. Nos conseils vous permettront de continuer à sillonner les routes en toute sécurité, au guidon de votre vélo.

1. Roulez toujours avec de l’éclairage

Assurez-vous d’être toujours visible avec des phares avant et arrière en parfait état de marche, à allumer dès que la nuit se met à tomber (souvent en fin d’après-midi) ou que le temps se gâte.

2. Portez un casque

Le port du casque est vivement recommandé dès que vous enfourchez votre vélo, mais en hiver, cette protection devient indispensable. Non seulement elle vous protège contre les blessures graves en cas de chute, mais également contre le froid. En effet, votre corps perd la plupart de sa chaleur par votre tête.

3. Achetez les gants adéquats

Sur votre vélo, un facteur aussi dangereux que douloureux n’est autre que des mains gelées. Comme vous avez plus de difficultés à les mouvoir, votre contrôle du guidon est moins bon. Nous vous conseillons donc d’investir dans des gants parfaitement étanches. Pour les longs trajets, vous pouvez même enfiler une paire de sous-gants pour être certain(e) de garder vos mimines bien au chaud.

4. Adaptez votre vitesse

L’hiver n’est pas la saison propice pour battre des records de vitesse sur votre vélo. Adoptez donc une cadence modérée et réduisez votre vitesse à l’approche d’obstacles. Soyez particulièrement vigilants aux dos-d’âne et bordure de trottoirs : ils sont étonnamment glissants, surtout s’ils sont en pierre bleue.

5. Entretenez votre vélo, même en hiver

Une fois arrivé(e) chez vous, vous ne tardez pas une seule seconde avant de sauter dans votre douche bien chaude. Pour votre vélo, c’est la même chose : il a besoin d’un entretien supplémentaire lorsque les températures sont basses. Pour quelle raison ? Pour éviter que le sel d’épandage n’attaque la peinture de votre deux roues et raccourcisse considérablement la vie de vos pneus. Pensez donc à nettoyer votre vélo régulièrement.

6. Jouer la carte de la sécurité

Il gèle à pierre fendre ? Les rues sont recouvertes d’une épaisse couche de neige ? Dans ce cas, jouez‑la intelligemment et évitez de sortir votre vélo. Il est totalement inutile de prendre des risques inconsidérés !

Envie d’enfourcher votre vélo l’esprit serein pendant les mois hivernaux ? Vous feriez mieux alors de souscrire une assurance vélo !