Un job étudiant pour payer vos vacances ? Voici les règles à suivre

Vous êtes étudiant et vous voulez acheter le tout dernier iPhone ? Ou préférez-vous partir en citytrip à Rome ou Paris cet été ? Vous allez peut-être devoir mettre la main à la pâte pour tout payer. Heureusement, les jobs étudiant existent ! Découvrez toutes les règles applicables au travail étudiant, pour éviter toute surprise.

Les règles des jobs étudiant : à partir de quel âge ?

L’une des règles à suivre pour pouvoir travailler sous contrat étudiant est d’avoir au moins quinze ans. Vous devez être au moins en troisième année de secondaires et suivre des études de plein exercice. À partir de dix-huit ans, vous ne pouvez travailler comme étudiant que si vous étudiez toujours.

règles travail étudiantLes horaires de travail

En principe, vous pouvez travailler maximum huit heures par jour dans une semaine de travail de six jours, et neuf heures par jour dans une semaine de cinq jours. Par semaine, vous ne pouvez pas dépasser quarante heures de travail. Vous êtes employé comme étudiant dans le secteur de l’horéca ? Vous pouvez alors travailler onze heures par jour et cinquante heures par semaine.

Notez toutefois que vous ne pouvez travailler que cinquante jours par an sans devoir payer de cotisations sociales. Studentatwork.be est un outil pratique pour vérifier le nombre de jours que vous pouvez encore utiliser.

Le salaire

voyage étudiant

Vous travaillez sous contrat étudiant ? Vous avez alors droit au même salaire minimum que les employés de l’entreprise qui occupent la même fonction. Les heures supplémentaires doivent aussi être rémunérées par l’employeur. En tant qu’étudiant, vous ne devez pas payer d’impôts sur votre salaire, à moins que vous ne gagniez plus que 9 548,95 euros par an.

Quid des jeunes qui sortent de l’école ?

Vous venez d’obtenir votre diplôme et vous voulez profiter une dernière fois d’un salaire exempté d’impôts ? Vous pouvez encore travailler en juillet, août ou septembre comme étudiant. Assurez-vous toutefois de ne pas dépasser 240 heures, sinon vos parents perdront les allocations familiales.